21 réponses à F: Fleur

  1. Petite Jeanne dit :

    Une oeuvre d’art cette fleur…
    Bonne semaine

  2. florence dit :

    Bonjour…comment vas tu ? Moi, je surveille jour et nuit (mais je dors quand même hein) le grattage des boutons…dur dur !
    Je n’ai pas eu la varicelle..ça serait trop drôle que je l’attrape à 54 ans..quoique pas si drôle que ça finalement ! 😉
    Je te souhaite une très bonne journée et tiens, ça me gratte…arf ! A très bientôt et j’espère que tu as du soleil, que les fleurs commencent peut-être à sortir leur nez non ?

  3. Erin dit :

    Belles photos d’une blancheur (nuptiale ?).
    Puisse cette blancheur garder les coeurs purs et les gestes non violents.

  4. josse dit :

    Voilà une citation bien illustrée et fleurie.
    Bonne soirée.

  5. Voilà une belle citation et importante!
    Merci

  6. dimdamdom59 dit :

    Fleur ou pas fleur le premier qui oserait lever la main sur moi ne s’en relèverait pas 😉
    Belle citation 😉
    Bisous
    Domi.

  7. LIBRE 34 dit :

    Bonjour Voay,
    La femme pour le F, ça me semble évident maintenant, mais je n’y avais pas du tout pensé (lol)
    bonne journée

  8. epiceas dit :

    Frapper de caresses, ça compte ? :mrgreen:
    Bon dimanche à toi,
    @+

  9. Fleur ;Femme des F charmantes

  10. genestier dit :

    Jolie citation car beaucoup trop de femmes reçoivent encore des coups…

    « Alain Legrand, psychologue écrit par exemple à ce sujet :
    Dans beaucoup de conflits, les mots accompagnent les coups. Les mots traduisent, dans leur choix et leur intonation, les idées et les motivations qui dominent le psychisme à ce moment-là : la faire taire, la tuer, la traiter de… On croit qu’on frappe parce qu’on n’a plus de mots. Ce n’est pas tout à fait exact. La violence n’est pas d’abord un problème de communication, mais plutôt un problème de contrôle et de gestion des affects : émotions, sentiments, pulsions ou impulsions. On ne trouve plus les mots, parce que les pensées s’emmêlent, deviennent confuses.

    Souvent, les hommes qui frappent se justifient en disant : “Elle m’a poussée à bout” ; qu’est-ce que ça veut dire ?
    La véritable question c’est : « Au bout de quoi ? » Pour faire court, on peut dire qu’au bout, c’est l’inconscient. La violence est presque toujours liée à des blessures d’amour-propre, son utilisation est un moyen de reprendre le contrôle sur les événements. Dans ces blessures, il existe des troubles de l’estime de soi, le plus souvent dus à différentes formes de maltraitances dans l’enfance : un père dévalorisant, dur et autoritaire en est l’exemple type. C’est l’enfance qui resurgit alors dans ces situations et vient augmenter la tension éprouvée. Bien entendu, ceci n’est qu’un pan de l’explication

    Un autre argument émerge : “Elle a commencé la première…”
    Quelle que soit de la réalité, c’est un argument qui reste dans le domaine de l’infantile. Il peut expliquer la colère ou « la légitime défense », mais pas la décision de résoudre le conflit par l’usage de la force. Et puis, si « elle » commence toujours la première, si « elle » est aussi agressive, aussi humiliante, pourquoi n’arrive-t-il pas à la quitter, à s’en séparer ? Toutes ces questions font, bien sûr, l’objet du travail thérapeutique.

    La victime doit dire et penser : « La prochaine fois, on ne discute pas, c’est la séparation. » Il faut poser cette limite comme condition à la poursuite de la relation. Sinon, ça recommencera. »

    Et pire encore : dans la chanson « fou d’amour » une phrase horrible : « et pour la garder, je l’ai tuée ! »

    Merci Voay pour cette pensée envers ces femmes battues qui restent bien souvent sous silence. Plus que super ta participation pour le F.

    A bientôt

  11. Kri dit :

    La fleur non plus ne mérite pas d’être l’arme de frappe
    Bonne soirée

  12. clara65 dit :

    Pas de violences faites aux femmes surtout !
    Bonne soirée.

  13. fanfan dit :

    je sens que je vais l’aimer encore plus Jules Michelet !

  14. caramelou le rouquin dit :

    Il me bat ( même avec une fleur) et c’est mort aux rats direct !!!
    MDR
    bisous Cath

  15. jazzy57 dit :

    Une belle citation et de magnifiques photos bravo . Par contre le cent fautes là je tique un peu , comment ça cent, sans faute oui 😆 mais non je n’exagère pas ou si peu :mrgreen:
    Bonne soirée
    Bisous

  16. jean-marie dit :

    bonjour, ma Croc…
    battre avec une fleur ?
    non
    mais c’est une caresse !
    gros bisous
    jean-marie

  17. pyrausta dit :

    Une jolie fleur dans une peau de vache… 🙂 J’aime beaucoup tes photos et la citation qui les illustre à moins que ce ne soit le contraire…

  18. florence dit :

    Bonjour…Frapper une femme ? Mais quelle idée ! Ca existe ça ? ah oui, je crois bien que oui…des brutes, des lâches frappent…grrrrr
    Une femme, faire 100 fautes ? Impossible ça…et là je suis catégorique ! 😆
    Oh oui, certaines mentalités ont la vie dure, là, je suis entièrement d’accord avec toi…même le temps n’y peut rien !
    A très bientôt et super ta lettre F..comme une Fleur pour une Femme

  19. errances dit :

    Si au moins Cath ces bourreaux de femmes pouvait en prendre de la graine! Bisessssssssssssssss

  20. zaza dit :

    F comme fleur et c’est magnifique Voay. Bises et bon après midi. ZAZA

  21. Bonjour Croc

    Et pourtant Dieu sait, si parfois elles nous mettent les nerfs à bout. (Rire)
    Mais on les aime
    Une belle participation
    Bisous
    Le Noctamplume

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *