Bonheur

J’ai vu chez Pyrausta une rubrique intitulée « mes petits bonheurs » (clic sur le lien) , elle-même ayant vu cette rubrique sur d’autres blogs de ses amis (je vous laisse le soin de suivre les liens chez Pyrausta).

Alors ça m’a donné envie de rééditer un vieux billet, en attendant de fabriquer les unes après les autres ces perles de petits bonheurs …..

Le Bonheur, c’est :

La naissance d’un enfant, puis de deux, et les aimer chaque jour davantage, malgré les colères et grâce aux fou-rires (ah se cacher pour pouvoir rire d’une grosse bêtise sans avoir l’air de la cautionner),  jusqu’au jour où ils quittent le nid, où la famille éclate ; arrive le premier petit-enfant, et la larme versée, d’attendrissement, avoir une pensée fugitive « ah que mon père serait fier ! », réaliser qu’on ne n’a pas vu ses propres enfants devenir adultes, et les voilà déjà parents, penser qu’on n’a pas assez profité d’eux, puis le deuxième petit-enfant arrive à son tour, et un troisième, les regarder, revoir leurs parents, au même âge ….

Une vieille maison, poussiéreuse, délabrée, à peine confortable, fermée depuis des années, puis réouverte pour cette femme juste divorcée, qui vient s’y nicher, avec ses enfants, adolescents. Les plafonds s’écaillent, mais la moquette du salon est si moelleuse, on s’y enfonce jusqu’à la cheville. Le chauffage central est poussif, mais le feu dans la grande cheminée de pierre flambe si bien et si joyeusement….. Les copains des enfants qui envahissent la maison, de grands gaillards en jogging et casquette, qui inondent la demeure de musique de rap, de Rn’B, sèment une joyeuse pagaille, et elle se prend à aimer ces rythmes, qui alternent avec les airs d’opéra ou la musique sacrée……

Ses amies, la grande américaine, qui débarque à minuit, en pyjama, pour réclamer un fond de whisky et une cigarette, et elles refont le monde, la petite sœur, qui arrive à pas d’heure, ouvre les placards, pille les stocks de chips, se pose, ouvre la boite à chaussures qu’elle porte sous le bras et se roule un joint avec application, Suzie, l’anglaise, si  féline et qui sait dire de gros mots avec tant d’élégance, les conversations dans les deux langues, et elles se racontent, pleurent et rient ensemble,  et les f..k qui jaillissent à l’issue d’un fou-rire, et l’âme de la vieille dame qui est morte dans cette maison, plane avec bienveillance. Elle lui parle, la jeune femme, et elle entend l’ombre de ses réponses, douces et sereines. Elle aime à penser que le souvenir de cette vieille dame la protège du malheur et lui apportera le bonheur. Le temps a passé, les amies se sont séparées, les unes sont retournées dans leurs pays respectifs, la jeune femme a entamé une nouvelle vie, et reste ce souvenir si doux de sa solitude jamais seule……….

Le regard d’un chien, doré, au milieu d’un masque noir, une ombre fidèle, protectrice, douce et aimante, une tête posée sur les genoux, et une oreille attentive, un coup de patte qui appelle au jeu, l’aboiement bref et aigu qui prévient le visiteur « je veille », le bond aérien pour monopoliser le siège de la voiture, les câlins et les morsures du jeu ………..

Une cabane en bois, sous un grand arbre sacré. Sa terrasse en bois, qui sert d’observatoire et de confessionnal, le chant des oiseaux, les chants et les rires de la petite bande, les employés, qui l’appellent « mama », qui viennent raconter leurs chagrins, leurs soucis, les enfants malades, et les fiancés ingrats. Les soirées à chanter, danser ,rire, autour d’un repas qu’elle a cuisiné pour un anniversaire, ou pour Noël ou la « Bonané »………..

Un manteau blanc, un nez rose, un œil ovale jaune et inquisiteur, deux pattes qui pétrissent le ventre, un ronronnement hypnotique s’élève, Daisy, petit fantôme silencieux et câlin………….

Un homme, costaud au grand cœur, doux et patient, qui sait rire et chanter, qui fait de la vie une joie de tous les jours, qui oublie de voir  les rides et  les kilos et qui dit encore « c’est toi la femme de ma vie »……

Un pays immense, plein de couleurs, aux paysages extravagants, le sourire de ses habitants , la grâce des femmes nonchalantes, un pays où rien n’est prévisible, ou tout est disproportionné,  la pluie comme la chaleur, où l’on voit avec toujours le même émerveillement ces animaux que l’on ne croyait exister qu’en photos, y vivre et y travailler, avoir pensé « c’est ici que je veux finir mes jours »………….

La vie qui passe, portée par la joie des instants présents et la douceur des souvenirs, qui prennent vite le pas sur la tristesse, le manque de ceux qui sont loin, de ceux qui sont partis, tristes instants fugitifs, mais pourtant parfois si lancinants …………….

 
Pour marque-pages : Permaliens.

18 réponses à Bonheur

  1. mamazerty dit :

    prendre les étincelles au vol, les emprisonner dans son coeur pour les jours où il n’y a pas d’autre lumière…..

  2. Petite Jeanne dit :

    Comme c’est bien raconté!
    Oui le bonheur c’est tout cela…
    Bon mois de juillet à tous.

  3. melyssa dit :

    de petits bonheurs simples et précieux du quotidien qu’il faut savoir saisir au passage. Belle écriture merci 🙂

  4. Gibee dit :

    Je l’avais vu chez Pyrausta, et déjà je me posais la question : et toi…mais rien n’est venu, finalement je ne sais pas parler de moi, finalement qui suis-je , une coquille vide ? non pourtant pas.
    Il reste des souvenirs, et encore de belles choses à vivre
    Bises

    • voay dit :

      Mais non, pourquoi une coquille vide ? Un moment de bonheur, ce n’est pas forcément parler de soi …. 9a peut être une jolie image, un film, une chanson…. Bises

  5. Quichottine dit :

    Que dire ?

    Juste que j’aime ces bonheurs…
    Merci, Dama Croc.

    Passe une douce journée. Bisous.

  6. marinelou dit :

    Eh oui, tu vois j’ai suivi les petits cailloux blancs et continué le cheminement des petits bonheurs , ceux qui font passer les peines et les difficultés de toutes sortes qui jalonnent aussi notre route…
    Bisous Croc, bonne journée

  7. clara65 dit :

    Le bonheur n’est fait que de petits bonheurs en fait, chaque jour.
    Il suffit comme toi d’en prendre conscience et d’en profiter.
    Bien amicalement.

  8. epiceas dit :

    Jolies tranches de vie… à chacun ses petits bonheurs heureusement…
    J’espère que tout roule pour toi ?
    @+

  9. fanfan dit :

    La vie est faite de petits bonheurs qu’il faut savoir déguster , qui font les grands bonheurs et c’est bien ainsi

  10. jean-marie dit :

    bonjour ma Croc
    je crois me souvenir de ce beau texte…
    ces petits riens, petits bonheurs
    qui font une vie…
    bon dimanche à vous
    gros bisous

  11. mamazerty dit :

    ces petits moments drôles, émouvants,partagés ou pas, la solitude aussi çà peut être un bonheur, parfois, font comme des ilots où s e reposer pendant les tempêtes, gardant au coeur cette certitude chevillée à l’âme qu’après la pluie vient le soleil toujours^^

  12. flipperine dit :

    il faut savoir saisir tous ces petits bonheurs qui passent

  13. marinelou dit :

    Des petits, des grands bonheurs que tu nous contes si bien, merci Croc, il y a des impressions et émotions qui ressemblent aux miennes, mais chaque vie est différente… Faisons que les joies n’en soient pas absentes, même si….
    Gros bisous

  14. Francine Clio dit :

    Apparemment l’image ne « vient » pas…
    Je mets le lien :
    http://img4.hostingpics.net/pics/188273CHEVWE600.jpg

    Bisous . Francine .
    http://clio-se-balade.eklablog.com/

    [img]http://img4.hostingpics.net/pics/188273CHEVWE600.jpg[/img]

  15. Francine Clio dit :

    Bonsoir Voay.Ton article m’a touchée. Tu as bien fait de le rééditer. Des moments de douceur, des instants de joie ; il en faudrait plus des billets pareils dans le monde où nous vivons actuellement.Merci à toi et gros bisous.Francine Clio.

    [img]http://clio-se-balade.eklablog.com/[/img]

  16. Kri dit :

    LE bonheur est la somme de petits bonheurs. On ne le trouve pas en lingot mais en petites pièces d’or
    Bon WE Croc

  17. errances dit :

    des petits bonheur qui font de la vie un long fleuve (pas très ) tranquille…………..Gros bisousssssss

Répondre à mamazerty Annuler la réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *