Elles – 1

Joni va avoir une petite cinquantaine dans une paire d’années. Elle a un beau physique de basketteuse, elle porte bien son âge et sa stature, elle a cette démarche souple et assurée des sportives ; elle n’est pas belle au sens propre du terme, mais elle a un charme fou, avec ses brusques fou-rire, ses grands yeux verts d’eau qui peuvent parfois lui donner un regard si naïf. Elle vit en France depuis 5 ans, elle a acheté une maison de village, dans une petite bourgade de province. Elle mène une petite vie bien sage… Elle a une fille qu’elle adore, qui est la prunelle de ses yeux. C’est à cause de sa fille qu’elle ne quitte pas son mari, qu’elle n’aime plus depuis bien longtemps. Elle le trouve faible, pusillanime, sans volonté… Elle se demande ce qu’elle a bien pu lui trouver. Mais elle le remercie de lui avoir donné sa magnifique fille, cette longue liane blonde.

Elle a trouvé un emploi, elle  s’investit dans son travail, qui lui permet de sortir de chez elle, de rencontrer des gens. La petite équipe qui l’entoure est composée de  gens de son âge, tous plus ou moins fantaisistes. Ils sont en majorité anglais, ont quitté l’Angleterre pour venir couler des jours heureux dans ce coin d’Aquitaine ensoleillé où il fait bon vivre. Elle les rencontre au pub, au restaurant, participe aux sorties organisées par son entreprise, mais elle ne les considère pas comme des amis. Ce sont plutôt des connaissances dont elle se sent assez proche.

Et puis elle rencontre un homme qui lui fait une cour empressée, elle est flattée : son mari ne la regarde plus comme aux premiers jours, ils cohabitent, et soudainement, elle plaît à un autre homme. Ce dernier, légèrement plus âgé qu’elle est beau parleur, hâbleur, il déploie des trésors de charme, la convainc qu’ils sont faits l’un pour l’autre, et elle finit par tomber sous le charme. Il est marié, gros propriétaire terrien, il dit qu’il quittera sa femme, mais elle sait qu’il ne le fera pas. Trop d’intérêts en jeu. Ces vieilles familles paysannes ont le sens du patrimoine, avant d’avoir celui du cœur. Ce qui n’était au début qu’une petite amourette de rien du tout, devient bientôt pour elle une folle histoire d’amour.

A suivre

Pour marque-pages : Permaliens.

14 réponses à Elles – 1

  1. jazzy57 dit :

    Je découvre , je sens que je vais bien aimer

  2. Myo dit :

    A la suite alors…
    Je ne laisse pas mon imagination s’emballer.
    A c’est dur. Rhooo
    Non sage, je reviendrais au prochain épisode.
    Belle soirée !
    Myo-Flo

  3. flipperine dit :

    ah cet argent il empêche même l’amour

  4. martine27 dit :

    J’attends la suite avec impatience

  5. errances dit :

    Tiens tu te met à l’écriture, en tous cas ça commence bien comme dans la vie. Oui mais la vie et souvent cruelle alors hou la la vivement la suite….Bisess

    • voay dit :

      Je m’y remets, oui…. Lentement … J’avais commencé cette histoire à Madagascar, qui devait au départ être une lettre en réponse à une discussion houleuse qui m’avait opposée à une connaissance, via facebook. Et puis c’est devenu une histoire, courte, je t’ rassure 😛

  6. marinelou dit :

    J’en ai connu, c’était une amie très lumineuse, je l’ai perdue de vue, elle est restée longtemps dans cette situation , avec un vieux mari ronchon de son côté et malade, une trop grosse affaire chez son amant, des enfants qui y travaillaient aussi, alors c’est une vie parallèle mais qui parfois est assez heureuse…

  7. Quichottine dit :

    J’ai peur pour elle… pour eux.
    Passe une douce journée Dame Croc.
    Bisous.

  8. florence dit :

    Florence – Testé pour vous
    Bonjour…ça sent le drame tout ça…ça va se gâter, comme un été pourri non ?
    J’ai regardé le titre de la sage dont tu me parles. Je l’ai noté et je crois que je vais me lancer dans cette lecture…tu m’en as donné l’envie…Pour les highlands, oh oui, c’est beau, c’est resté sauvage, c’est splendide…j’adore, vraiment j’adore. J’en ai pris plein plein les yeux…tu sais, comme de la magie qui m’explosait sans arrêt dans le cerveau…j’ai vraiment vraiment adoré et oui oui, allez-y…mais réservez bien vos hôtel ou chambres d’hôtes avant le départ, parce que c’est souvent complet archi complet.
    Vous comptez y aller quand ? Tu me diras hein…et mieux…tu m’emmèneras hein ? si, si, s’il te plait…Je te souhaite une très bonne journée…et l’histoire que tu racontes, c’est de la fiction (qui arrive chaque jour) ou c’est une personne de ta connaissance ?

    • voay dit :

      Fiction à 100%. Je me suis seulement inspirée des femmes que j’ai connues pour camper les personnages . J’avais commencé cette histoire à Madagascar, qui devait au départ être une lettre en réponse à une discussion houleuse qui m’avait opposée à une connaissance, via facebook. Et puis c’est devenu une histoire, j’vais d’ailleurs annoncé un roman feuilleton, mais j’ai peiné à finir…..

  9. jean-marie dit :

    bonsoir Croc
    une histoire qui commence bien
    et si joliment racontée !
    vivement la suite…
    mais j’ai comme un pressentiment…
    merci
    bonne soirée
    gros bisous

  10. caramel dit :

    Et bien on attend la suite !!
    bisous Cath

  11. marie mathieu dit :

    Oh la, la, je sens venir l’orage!!! bonne soirée MTH

  12. mamazerty dit :

    pourquoi je le sens mal?

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *