Elles …. pourquoi cette histoire ?

Cette petite histoire m’a été inspirée après une longue et âpre discussion, via internet, avec une personne que je croyais être une presqu’amie et qui s’est révélée, lors de la médiatisation du mariage pour tous, être une homophobe virulente, allant jusqu’à accuser les homos, garçons ou filles, d’être de dangereux pervers, étant homos par pur vice. Cette personne refusait toute discussion et refusait de comprendre que, non, les gays des deux sexes ne sont pas de dangereux déviants, ils sont homos, point. L’ont toujours été ou le sont devenus parce que la vie les y a conduits.

J’avais commencé à lui rédiger un petit mot, pour lui expliquer que j’avais connu des couples d’homosexuelles, bien dans leur vie. L’un de ces couples, Martine et Claudine, m’a inspiré la « rencontre » de Joni et Elena, et surtout leurs dernières réflexions, qui reflètent les propos qu’elles m’avaient tenus lorsque j’avais demandé à Martine, que j’avais connue hétéro, comment il se faisait qu’elle vive maintenant une relation si harmonieuse avec son amie. L’autre couple est arrivé un jour dans mon village, il y a une quinzaine d’années, je n’ai jamais su leur nom, tout le monde les appelle « les filles ». Elles ne s’affichent pas, se contentent d’être, et d’être naturelles et le village les a adoptées. Et pourtant, élire domicile dans un village de campagne qui se nourrit de préjugés contre les « étrangers », ce n’était pas gagné.

Et puis, tout doucement ce petit mot est devenu une petite histoire, que je n’ai jamais envoyé  à cette femme. Je me suis contentée d’ôter son nom de mes listes de contacts et de l’éviter soigneusement lorsqu’il m’arrive de voir son nom apparaître sur mon écran. Et puis, en cette période d’intense paresse et de totale vacuité spirituelle, je ne voulais pas abandonner ce blog, mais l’inspiration me fuyait, alors j’ai pensé que c’était là le moment de sortir Joni, Emma, Elena de mes archives pour vous les présenter.

Et, si j’ai planté mes personnages dans un décor que je connais et qui existe,  je terminerai toutefois par la phrase consacrée « ceci est sorti tout droit de mon imagination et toute ressemblance etc etc…….. »

Vos réflexions et vos commentaires m’ont fait plaisir, j’ai aussi aimé le petit « ah » de l’une d’entre vous, dans l’un des derniers épisodes, j’ai senti que vous vous demandiez ou je vous emmenais, j’ai aimé vos réactions à l’épisode final, je n’en attendais pas moins de vous, d’ailleurs ; j’espère avoir su éviter le scabreux pour ne garder que la tendresse.

Pour marque-pages : Permaliens.

20 réponses à Elles …. pourquoi cette histoire ?

  1. martine27 dit :

    J’ai suivi ton histoire avec beaucoup de plaisir

  2. Petite Jeanne dit :

    Ah ok, tu publies que sur celui-ci…
    Les gays sont des humains comme tout le monde, avec des « biens » et des « moins-biens »
    Bonne soirée car me semble-t-il nous avons qu’une heure de décalage…

  3. florence dit :

    Florence – Testé pour vous
    Bonjour…lorsque j’ai lu ton commentaire sur les métiers, j’ai souri…de berger tu es passée à l’armée..oh oh, un sacré revirement…bon ok, ça n’était pas vraiment ton choix…mon fils, pour ses 17 ans, m’a annoncé qu’il s’engageait dans l’armée. Il est donc parti pour 5 ans, spahis de l’armée française. Comme toi, il en est ressorti avec joie, avec une allergie certaine pour l’autorité. En revanche, l’armée lui a enseigné d’autres choses, de bonnes choses. Et une envie de voyager, de découvrir d’autres cultures, d’élargir ses horizons…et cette envie est toujours là, 4 ans après…mon fils et l’armée..un roman !
    Allez, je file…à très bientôt et j’espère que ça va à peu près bien….

  4. fanfan dit :

    Une belle histoire finalement;dans mon minuscule village il y a des homos des deux sexes; les pauvres, ils sont obligés de se comporter très discrètement car les gens les regardent de travers.Mais il y a des progrès même si c’est long et laborieux. !

  5. florence dit :

    Florence – Testé pour vous
    Bonjour…ce matin, j’ai les pieds gelés…oui oui, je sais on s’en fiche…puis qu’est-ce que ça a voir avec l’histoire que tu as écrit ? Rien, aucun rapport ! Mais j’avais envie d’écrire un phrase sans rapport…sexuel ! (nulle, je suis nulle dans mes jeux de mots…ils sont parfois incompréhensibles, sauf pour moi car je suis mon raisonnement et je me fais rire toute seule…bon, ok, c’est déjà ça)…donc oui oui, j’ai les pieds glacés. D’ailleurs, je pense sérieusement à me refaire un petit café…mais non pas pour tremper mes pieds dedans, mais pour me réchauffer le corps…oh la la, il va falloir un sacré gros café alors..toute une plantation !
    Bon, je te vois te dire « mais elle a fumé ? bu ? » non non, rien de tout ça…c’est juste que je passais faire la causette, histoire de te dire…de te dire quoi au fait ? Rien de spécial, juste envie comme ça…oui oui, je m’en vais..mais d’abord, je te souhaite une bonne journée…si, si, c’est la formule d’usage…bonne journée (sincère)..bises et à très bientôt (c’est tout moi ça…faire 10 lignes pour ne rien dire…euh pas 10 lignes de coc hein…mais 10 lignes d’écriture..bon ok, je sors)

  6. Kri dit :

    L’amour ne s’explique pas, l’amour n’a pas à se justifier … il est!
    Je ne suis pas pratiquante et pourtant j’ai écouté le pape François livrant le fond de sa pensée jeudi sur des thèmes brûlants de société tels que l’homosexualité, l’avortement, … et autres « blessures ». .. peut être cela changera t-il les choses si l’Eglise montre enfin de la tolérance.
    Bonne fin de journée Croc

  7. Quichottine dit :

    L’important c’est d’aimer… et je ne fais aucune différence entre les couples du moment que l’amour soit là.

    Nous avons tous besoin d’amour, de tendresse, d’écoute et de partage.

    Je ne suis pas homosexuelle, mais je dis souvent que si mon époux venait à disparaître un jour ce serait sans doute plus facile d’avoir une compagne qu’un nouveau compagnon.

    … peut-être parce que nous comprendrions mieux les attentes de l’autre et qu’il n’y aurait aucune comparaison possible ?

    Je ne sais pas.

    Mais, même si tu as sorti de tes tiroirs ce texte parce que c’était le moment de le faire, je persiste et je signe : tu devrais essayer de le faire publier sous forme de roman.

    Passe une douce soirée. Je t’embrasse fort.

  8. florence dit :

    Florence – Testé pour vous
    Bonjour…Je viens de bon matin voir comment ça va par ici…et je fais partie de celles et ceux qui ne comprennent pas qu’on puisse cataloguer quelqu’un via ses préférences sexuelles. Homo, hétéro…pour moi ça n’a aucune importance, ça n’est pas un critère. En revanche, la bêtise, la connerie, la méchanceté, etc etc sont de sacrés critères et font partie de mes éléments de sélection quant à mes copines, copains, gens que je fréquente.
    J’ai eu une collègue très très homophobe…limite elle avait des boutons. Son fils n’arrivait pas à lui dire qu’il était homo…il a épousé une femme, a eu 2 enfants puis un jour a rencontré l’homme de sa vie. Il est parti vivre avec lui, laissant femme et enfants et surtout sa mère sur le cul…mais le dingue de l’histoire c’est que cette conne n’a rien trouvé de mieux à dire, à claironner partout que si son fils était devenu homo c’est parce que sa femme lui en avait fait voir de toutes les couleurs..c’était une conne et discuter avec elle devenait un chemin de croix…oui, oui, j’ai eu plus d’une fois envie de la crucifier.
    Je ne comprendrai jamais qu’on s’occupe de la sexualité des personnes..ça me fait le même effet que de dire à mes voisins « bonjour, vous allez bien…alors, comment faîtes vous l’amour ? Qui grimpe sur qui ? Quelles positions faîtes vous ? »
    Les homophobes feraient bien de s’occuper de leur cul, ils ont déjà tellement de boulot.
    En revanche, la copine homophobe coincée du cul dont tu parles, fait-elle partie des blogs que je fréquente ? Oui, ça m’intéresse…mais je sais que tu ne vendras pas la mèche…Allez, je file…à très bientôt et passe une bonne journée en famille..ça fait du bien non ?

  9. flipperine13 dit :

    je comprends très bien ce que tu veux dire et chacun est libre de vivre sa vie comme il l’entend tout le monde a sa place sur cette terre et on n’a pas à juger l’autre comme il mène sa vie le principal est d’être heureux et bien dans sa peau et les homos sont des gens comme les autres que l’on doit fréquenter comme si rien n’était et ne pas les rejeter d’ailleurs ils sont souvent très sympas

  10. jazzy57 dit :

    Voilà une réponse on ne peut plus claire à l’intolérance de certains et de certaines . J’ai toujours eu des amis et amies homosexuel(le)s , je ne vois vraiment pas le problème qu’ont les gens avec la sexualité . Qui sont ils, pour s’arroger le droit de juger , détiennent ils seulement le début du commencement de la compréhension de ce qu’est l’ amour? Qu’est ce qui les motivent dans ce rejet de l’autre ? Je vais te raconter l’histoire vraie d’un de mes amis , nous nous sommes connus pendant mes études , nous avons vite sympathisé , sommes devenus proches. Il m’a confié qu’il était homosexuel , que ces parents ne voulait pas entendre parler de « ça » dans la famille . Aimant beaucoup ses parents il a cédé sous la pression familiale et a essayé d’avoir une vie d’hétéro comme le désirait sa famille , il s’est marié, mariage auquel j’étais invité, il semblait heureux . Il s’est éloigné de ses attaches lorraines pour ne pas rester près de son ancien compagnon , a eu des enfants et un jour ne pouvant plus se mentir à lui – même il s’est pendu . Est ce que c’est le chemin de vie que souhaitent celles et ceux qui prônent l’homophobie , je ne comprendrai jamais cette étroitesse d’esprit, ce rejet du choix de vie et je suis bien contente qu’un pape se pose vraiment les bonnes questions .
    Bonne fin de journée Voay et merci pour cette histoire
    Bisous

  11. errances dit :

    Cath, je viens de rentrer de Fribourg et je passe un peu en vitesse, j’ai quand même pris le temps de lire la fin de cette histoire dont j’ai loupé tellement d’épisodes. Une belle histoire car quand l’amour triomphe de tout alors c’est qu’il est sincère et c’est bien là la base de l’amour…………Gros bisoussss

  12. jean-marie dit :

    bonjour ma Croc
    Ces derniers temps, j’ai un peu décroché de ton histoire que j’aime toujours autant
    Elle est si bien écrite… alors… tout simplement cette belle histoire c’est aussi un combat et je suis las…
    c’est tout ce que voulais te dire, je sais que tu comprendras mon silence et tu sais que je suis de ton côté mais je ne voudrais plus être sur aucune brèche à aucun moment
    … pour le moment !!! lol….
    Ton œuvre je la lis comme un magnifique roman
    bonne journée à vous
    gros bisous

    • voay dit :

      Mon cher ami, je comprends tout à fait, ne t’inquiète pas. Toutefois ce qui fut effectivement au départ un combat, est simplement devenu une histoire, au fil des mots, comme tant d’autres, et tu as raison de la considérer comme telle. Gros bisous

  13. Papycousteau dit :

    TOLÉRANCE (Petit Robert) : Le fait de tolérer, de ne pas interdire ou exiger, alors qu’on le pourrait : liberté qui résulte de cette abstention –
    « Ce n’est pas un droit, c’est une tolérance » – C’est simplement une question d’intelligente et d’une tournure d’esprit plus ou moins ouverte.

  14. Martine. dit :

    Je n’ai pas lu l’ histoire parce qu’elle était publiée à plusieurs volets et je n’étais pas certaine de pouvoir revenir lire la suite sans rien manquer mais j’ai lu aujourd’hui ton article. La tolérance est pour moi une valeur essentielle. Accepter la différence. Le pire c’est l’homophobie qui se cache sous de fausses valeurs. Certains discours des animateurs de la manif contre le mariage pour tous m’ont vraiment choquée.

  15. mariemathieu dit :

    Bonjour, j’ai un ami homosexuel , dans le village, il y a deux couples de « filles », cela n’ a pas posé de problèmes et pourtant nous sommes un tout petit village, j’ai du mal à comprendre certaines personnes qui sont absolument imperméable à toute discussion, j’en connais! et ces personnes me disent et si « cela » t’arrivait (comme si c’était une maladie) elle parlait de mes filles, et bien, je lui ai répondu,: ce qui compte pour moi c’est le bonheur et la santé!! le reste n’a pas d’importance, cela lui a cloué le bec!!! bisous et bonne journée MTH

  16. myo dit :

    Oups
    il y ait…..
    désolée.

  17. myo dit :

    J’ai beaucoup aimé ton histoire.
    C’est fou qu’à notre époque, il y est encore polémique au sujet de l’homosexualité.
    La virulence des propos des personnes estimant avoir à juger me choque, bien souvent.
    « Les bonnes gens n’aiment pas que, l’on suive une autre route qu’eux… »
    😉
    C’est beaucoup de douceurs que de répondre de cette façon à cette « amie » qui a peur de la différence.
    Une jolie histoire, ça fait du bien dans ce monde de brutes.
    Belle journée !
    Myo-Flo

  18. dimdamdom59 dit :

    Tu sais Voay que je n’ai hélas que très peu de temps pour lire des suites d’histoire!!! Mais je compte bien me rattraper en lisant la tienne, bientôt je pars en vacances, je profiterai de te lire en voiture tout en profitant de ma 3G jusqu’à la frontière 😉
    Ton mot d’aujourd’hui m’interpelle, car vois-tu j’ai moi aussi dans mon entourage des fréquentations homos, bon perso je ne le suis pas mais je comprends difficilement l’attitude de certains 🙁
    Je vais te raconter une petite anecdote. Quand je suis arrivée en Belgique, j’ai eu une copine de classe avec laquelle j’étais très liée car elle m’a aidé à me sentir bien dans ma peau. Pour moi c’était un tel changement, d’une part de vivre pour la première fois avec mes parents que je ne connaissais pas mais aussi d’avoir été déracinée de ma campagne vers la grande ville.
    Avec cette fille c’était presque fusionnel. Puis les années sont passées, nous avons fait chacune notre vie, moi mariée, trois enfants, elle aussi mariée trois fois et un enfant de chaque mariage 😉 Puis il y a quatre ans nous nous sommes retrouvées, j’en ai fait un article sur mon blog http://dimdamdom59.apln-blog.fr/2014/10/04/magnifiques-bombes-communaute-passeurs-mots/ et elle était là 🙂 J’ai eu du mal à la reconnaître, elle a pris beaucoup de poids, à l’époque elle se préparait à devenir petit rat de l’opéra 🙂 mais elle a gardé toute sa splendeur du coeur et j’ai été très émue de la retrouver!!! Elle était accompagnée non pas d’un de ses maris, mais de sa compagne 😉 Après ces retrouvailles, nous avons continué à nous revoir, nous nous réunissons tous les mois dans un petit resto sympa. Au début nous y passions l’après-midi, il arrivait parfois que mon mari devait venir me chercher mdr!!! Un jour que le rosé avait fait un peu de son effet, elle m’a avoué qu’à l’école elle avait eu de fortes attirances pour moi, ça m’a fait tout drôle de l’entendre, mais je ne m’en suis pas offusquée, pas plus qu’elle avait enfin pu suivre ses instincts 🙂 C’est une fille que je respecterai toujours quelques soient ses convictions!!!
    Voilà Voay pour ma petite histoire 🙂
    Bon j’espère de tout coeur que jamais tu n’abandonneras ton blog, un blog doit rester là comme un refuge dans les coups durs de la vie, y viennent ceux qui sont vraiment sincères, tu les reconnaîtras très vite!!!
    Je t’embrasse.
    Domi.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *