366 réels.

Je viens de découvrir, chez Martine, qui l’a elle-même découvert sur un autre blog, un défi qui serait tiré des exercices de style de Raymond Queneau « Les 366 réels à prise rapide ». ll s’agit d’écrire chaque jour un texte sur un thème proposé sous la forme “Aujourd’hui [quelque chose]“. 

  1. Ecrire sur le vif
  2. Pas plus de 100 mots
  3. Eléments réels de la journée
  4. Suivre la consigne de la date

Les mots sont ici

Ayant pris le train en marche, je fais un petit récap depuis le début de l’année :

1er Janvier : Résolutions – Révolutions
– Eh bien ma résolution de cette année sera de ne pas prendre de bonnes résolutions. Que je n’aurais pas tenues, donc évitons toute gamberge inutile.
– Révolution ? Fermons le blog 2 tout 2 rien, comme je l’avais annoncé : plus j’avance dans le temps, moins j’ai envie de le faire vivre : cela devient une routine et une contrainte. Mais la révolution la voilà : créons et hébergeons notre propre blog. Nous-même ! celui-ci !

2 janvier : Bleu
La grisaille ambiante et qui n’en finit pas de l’hiver aquitain me fait regretter encore une fois le bleu infini et changeant de mon coin perdu dans la brousse malgache : du turquoise presque transparent de la baie devant ma porte, qui va en fonçant jusqu’à l’outremer des profondeurs derrière la barrière de corail, au bleu nuit des nuages d’orage de la saison des pluies.

29022012135b

3 janvier : taper
Mon petit-fils de 10 mois découvre la joie de taper sur tout ce qui se trouve sous ses petits poings : la table, le tambourin qu’il a reçu pour Noël. Je lui serine la chanson de Philippe Lavil : « il tape sur des bambous et ça lui va bien…. »

4 janvier : le plus petit des petits riens
Aujourd’hui, j’ai décidé qu’après l’effervescence des derniers jours, je m’offre le luxe de la paresse : ne rien faire, absolument rien !

5 janvier : Acheté
Une pelote de laine noire pour ma fille, 3 bols en faïence aux couleurs éclatantes, et acheté en pensée une petite maison en pierres avec une très jolie cheminée, pas forcément grande, mais qui brûlera si joliment les ceps de vigne que je lui donnerai en pâture.

6 janvier : Que deviendra cet enfant plus tard?
Je me demande, en voyant mon petit fils grandir avec bonheur, un perpétuel sourire aux lèvres : que deviendra-t-il dans ce monde de fous ? Nous, les vieux, qui avons la charge de préparer son avenir, allons lui léguer une terre qui se meurt, où la faune sauvage est décimée par l’homme, où l’obscurantisme gagne du terrain chaque jour, où les océans meurent et se dépeuplent.

Aujourd’hui : surprise.
Un brouillard à couper au couteau, les arbres sont des fantômes, l’humidité suinte le long des branches, des clôtures. Et là, juste maintenant : surprise : un rayon de soleil vient m’aveugler, brouillard et nuages disparus !

 

A demain ?

Pour marque-pages : Permaliens.

4 réponses à 366 réels.

  1. Quichottine dit :

    C’est un beau défi… mais je sais que je n’y arriverai pas si je décidais de m’y coller aussi.

    Les questions que nous nous posons sur nos petits enfants sont essentielles… mais hélas, nous ne pourrons y apporter de réponse.

    Passe une douce soirée malgré tout. Je t’embrasse fort.

  2. flipperine dit :

    et aujourd’hui une grande catastrophe s’est passée nous sommes de tout coeur avec les familles

  3. fanfan dit :

    Tu es courageuse d’avoir créé ton blog toute seule comme une grande fille!
    Cela a dû te demander du travail !
    C’est assez original cet exercice de style : n’est- ce pas trop contraignant ?
    Bon courage; bises

    • besalama dit :

      Du travail ? Oui, et de nombreux plantages. Mais je voulais me prouver que j’en étais capable !!!! Quant au défi des 366 jours, on verra à l’usage, mais j’aimerais m’y tenir.
      Bises à toi

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *