Ma louve

Nelson, mon gros père, est arrivé chez nous, âgé de 8 semaines. Il a grandi avec nous, constamment en notre présence – de l’avantage d’être gardien d’une propriété habitée seulement 2 mois par an par les propriétaires – et son éducation s’est faite toute seule, au jour le jour, Mis à part le fait qu’il a une peur panique des chevaux et qu’il défend farouchement son espace de sécurité, il est au top,

hebergement d'image

Il déborde d’énergie, au point que n’en pouvant plus de jouer, se balader constamment avec lui, nous avions pensé peut-être lui trouver un copain ou une copine. Jeune de préférence, ou du moins pas un bébé.

Et puis, en décembre, sur une page dédiée au berger Hollandais, je vois une annonce, pour une chienne âgée de 7 mois, qui cherche une famille d’accueil. Nous avons répondu par retour, et fin décembre, ses maîtres nous ont amené Ouchka.

Et nous sommes allés de mauvaise surprise en mauvaise surprise. Âgée en fait de 1 an, elle est craintive, méfiante, agressive.

Je la prends par le collier, elle mord. Je veux la mettre en laisse ou en longe, elle mord. Elle squatte le canapé, elle grogne et montre les dents, m’interdit de m’en approcher. Elle déchire coussins et accoudoirs des fauteuils, je le lui interdis, grognement, dents découvertes. En voiture, elle mord Nelson, ronge les ceintures de sécurité, ses attaches, les plaids de protection des sièges. Dans le jardin, si elle joue avec Nelson, se promène à nos côtés, elle ne joue pas avec nous, n’a aucun rappel, refuse de rentrer, nous ignore somptueusement.

J’en étais presque arrivée à avoir peur d’elle.

Alors, nous avons investi dans des tonnes de friandises pour chien, et commencé un très long travail d’approche, déployant des réserves de patience et de douceur dont je ne me savais pas capable.

hebergement d'image

Aujourd’hui, deux mois et demi plus tard, même s’il y a encore beaucoup à faire, je peux la faire rentrer en la prenant par le collier, elle tourne enfin la tête vers nous quand nous l’appelons, même si elle ne vient pas immédiatement ; je peux me poser sur le canapé ou sur sa couette, à côté d’elle pour des gratouilles sans fin, elle offre enfin son ventre à la caresse. Quand elle joue dehors , il lui arrive de rentrer en coup de vent, se précipiter sur moi, me faire une léchouille et repartir à ses jeux. Si elle entame une entreprise de destruction, maintenant un NON très ferme suffit à la faire cesser, sans rébellion. Elle a décidé que j’étais sa chose, et me garde, vient mendier un câlin, et n’est jamais très loin de moi, sauf pour d’interminables bagarres, ou des courses sans fin avec Nelson.

L’attribut alt de cette image est vide, son nom de fichier est IMG_0735.jpg.

Et en voiture, ben…. nous avons investi dans un monospace où Nelson trône sur le siège arrière, dûment équipé de harnais et laisse de sécurité, et d’où il peut surveiller la route, et pour elle, cage de transport dans laquelle elle saute avec enthousiasme, elle sait que c’est synonyme de balade.

De mon côté, j’ai appris à décrypter son langage de grognements : celui de l’invitation au jeu, et celui, impératif de 17h30 : c’est l’heure de manger ! 😀

Reste encore un gros travail : au club canin, où nous les avons inscrits tous les deux, elle est encore affublée du ruban jaune « chien réactif qui a besoin de sa distance de sécurité », tout comme Nelson, d’ailleurs, ni l’un ni l’autre ne supportant que l’un de leurs congénères ne nous approche s’ils sont en laisse à nos côtés, ignorant par contre superbement les humains. Mais en balade et en liberté, ils sont ravis de jouer avec les chiens que nous rencontrons, en balade avec leurs bipèdes. Donc, je suis confiante ..

Et elle fait des progrès constants. Ma louve, dont je ne pourrais plus maintenant me séparer. Avec Nelson, ma paire d’inséparables ….

Non que je cherche des compliments, mais la preuve en est que si les maîtres voulaient bien s’investir davantage, il y aurait moins d’abandons sous prétexte de méchanceté du chien.

hebergement d'image
Pour marque-pages : Permaliens.

6 réponses à Ma louve

  1. fanfan2B dit :

    Quelle patience pour arriver à ces résultats .Tu as bien fait de persévérer.
    Cette chienne a dû être maltraitée ou plus ou moins livrée à elle-même sans doute pour avoir ces réactions.
    J’ai peur des gros chiens , tout en sachant qu’ils sont sans doute plus aimant que les petits . Bonne journée

  2. jazzy57 dit :

    Bravo pour ta patience et ta ténacité , c’est vraiment super d’avoir eu raison de l’agressivité d’Ouchka .
    Ils sont vraiment superbes tous les deux .
    Bonne journée
    Bises

  3. Renée dit :

    Bravo car il en faut de la patience surtout avec un gros dont tu as eu un peu peur quand même. Je n’aurais pas réussi je pense mais c’est vrai que j’ai peur des gros chien et donc n’en prendrais jamais….Par contre ils sont les deux magnifiques et vous êtes super gardés! Bisous bisous

  4. Quichottine dit :

    Je ne sais pas si j’aurais eu ta patience et ta ténacité…
    Bravo en tout cas, tes chiens sont magnifiques !
    Bisous et douce journée.

  5. Bonjour Croc. Oui, en s’investissant comme tu l’as fait on peut transformer l’animal. Il ne reste plus grand place sur leur canapé… Bonne journée et bisous

  6. Bravo pour ce dressage plein d’amour. Je n’aime pas trop les chiens car j’en ai peur. Il faudrait me dresser.

Répondre à Martine Martin Annuler la réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *