Ce qui m’amène à..

A repenser à la question que l’avait posée ma fille il y a une dizaine d’années, à savoir si je n’avais pas peur de mourir. J’avais répondu que non, en expliquant pourquoi, et j’avais publié la réponse dans un autre blog.

Aujourd’hui, en ces temps troublés que la presse s’évertue à nous présenter sous forme d’apocalypse, je me dis que peut-être je ferai partie des quelques personnes que ce virus fera émigrer dans ce qu’on appelle un monde meilleur. Quoique, dans nos montagnes, perdus au milieu de notre forêt de chênes, dont je m’éloigne plus que rarement, il nous faudrait vraiment aller embrasser le dispensaire du coin pour succomber. Mais enfin…

Bref, eh bien non, je n’ai toujours pas peur de mourir. Pourvu que ce soit rapide et sans souffrance. Alors 8 jours sous oxygène dans un lit d’hôpital, avant le grand saut pourquoi pas?

Mais ça m’ennuierait. Beaucoup. Ça m’ennuierait de ne plus voir mes enfants, et mes petits-enfants. Ça me dévasterait totalement, oui. Eh oui, mamma italienne jusqu’au bout. Ça m’inquièterait de savoir qui s’occupera de mon chien si je ne suis plus là, et si mon compagnon , n’est plus là non plus. eh oui, mémère à son chienchien. Et je revendique.

Mais non, cela ne me fait pas peur. Il faut bien partir un jour ou l’autre.

Pour marque-pages : Permaliens.

4 réponses à Ce qui m’amène à..

  1. Quichottine dit :

    Tout à fait d’accord avec toi…
    Je n’ai pas peur de mourir… mais je n’ai pas forcément envie de mourir seule dans mon coin, avant de revoir les miens.
    J’aimerais qu’ils ne gardent pas de mauvais souvenirs de mes derniers jours…
    Bisous et douce journée.

  2. fanfan2B dit :

    Oui, je suis comme toi …J’aimerais bien voir pousser mes petits-enfants . Et penser à la peine qu’on fera à nos enfants …
    Et surtout mourir sans souffrance ; bonne soirée…

  3. Renée dit :

    Alors tu as de la chance de ne pas avoir peur. Bisous bisous

  4. je suis comme toi cela ne me fait pas peur de mourir même si j’adore la vie. Il faudra bien mourir un jour. Ce qui m’embêterait aussi c’est pour tout ceux que j’aime et que je ne verrai plus. Bisous

Répondre à Martine Martin Annuler la réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *