Journal – Prologue – Ici, rien n’a changé …

Jour 1: Ici, au milieu de la forêt, rien n’a changé. Si ce n’étaient les nouvelles, mauvaises, que l’on peut lire dans la presse virtuelle, je m’étonnerais peut-être d’entendre beaucoup moins d’hélicoptères, je me demanderais où sont passés les engins de la sécurité civile et de l’armée. Le chant des rouge-gorge, les disputes des geais dans les chênes verts, les chuchotements des merles dans les buissons rythment nos journées. Le soleil est là, les arbres fleurissent, ou bourgeonnent, l’herbe pousse, les renards continuent de laisser leurs marques au sol, notre massif se fiche éperdument de la catastrophe qui s’abat sur l’humanité.

Et si, justement, il s’en réjouissait? Si justement, la nature se vengeait de ce que les humains lui ont fait subir? Et si, constatant que les avertissements pourtant bien clairs qu’elle a prodigués, de tempête en canicule, de pluies diluviennes en sécheresses persistantes, et si elle avait décidé d’obliger ces intrus malfaisants à se terrer dans leurs trous, comme ils obligent la faune sauvage à le faire, si elle avait décidé de se débarrasser d’une bonne partie d’entre eux pour enfin respirer, pour enfin se régénérer, pour enfin laisser le champ libre à tous ces autres êtres vivants que l’homme martyrise plus ou moins consciemment, à coup de chasse à outrance, de poisons déversés sur les sols et dans les eaux? Et si……? Et si, enfin sa colère se calme, l’homme retiendra-t-il la leçon?

En attendant, le calme règne au milieu de la forêt, le soir tombe, la brume s’élève du vallon, la hulotte nous annonce sa sortie, le renard glapit, là-bas, sur l’autre versant, ici, rien n’a changé ….

Pour marque-pages : Permaliens.

4 réponses à Journal – Prologue – Ici, rien n’a changé …

  1. Et si c’était un coup de la petite Greta, je la trouve bien silencieuse…. Aurait elle échappé à la surveillance des parents 😜
    Ou alors serait ce une vengeance de Daech, ceux là aussi sont bien silencieux…
    Bon je crois que le confinement me fait divaguer 🙃
    Ton texte est très juste et très beau.
    Bisous et profite de ton petit paradis.

  2. fanfan2B dit :

    Chez nous c’est toujours plus ou moins calme.Mais là …même plus le bruit des voitures et des chantier printaniers… Le top !
    Si ce n’était le contexte .
    La nature respire enfin …Je ne sais pas si elle se venge mais il faudrait que cela nous serve de leçon. Bise

  3. Quichottine dit :

    C’est vrai que ça peut être un avertissement que nous envoie la nature.
    J’espère que ça nous rendra plus attentif aussi…
    Bisous et douce journée. Prends bien soin de toi.

  4. La nature n’a pas changé mais nous ne sommes plus là pour la voir et l’écouter en ce début de printemps. Je ne prends pas ça pour une punition mais pour au contraire un moyen de de faire autre chose, réfléchir et ton texte si beau le prouve. Bisous

Répondre à Martine Martin Annuler la réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *